Goetys écrit maintenant sur gdumas.com !!!
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De Vermis Mysteriis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Goetys
Admin
avatar

Messages : 1725
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 42
Localisation : Québec la maudite.

Votre perso en bref.
Race: Capteur d'Esprit
Niveau: 70+
Surnom: Prince Jaune de Kadath

MessageSujet: De Vermis Mysteriis   Jeu 18 Aoû - 1:39



De Vermis Mysteriis
Les Mystères du Ver

L'Auteur :

Ouvrage en latin écrit en 1542 par Ludwig Prinn, alchimiste Belge et, selon les rumeurs, un sorcier émérite. Il a beaucoup voyagé en Orient (notamment en Syrie et en Égypte) et aurait atteint un âge vénérable grâce à ses dons magiques.

Il fut éventuellement capturé par l'Inquisition et condamné à mort. La légende veut qu'il ait écrit ce livre en prison pendant son procès. Nul ne sait comment il sut faire sortir cet ouvrage blasphématoire de sa geôle mais certains racontent que le Baron Hauptman, un gentilhomme doublé d'un sorcier reconnu, aurait aidé le condamné.
Le livre fut publié à Cologne l'année suivante par Eucharius Cervicornnus.


Son Contenu :

Epais de plus de 700 pages, le livre est divisé en seize chapitres. L'auteur y explore des sujets tels que Irem la Cité des Piliers, le Sacerdoce de Nephren Ka et les avatars de Nyarlathotep connus en Orient.

Plus précisément, la première partie du De Vermis Mysteriis traite essentiellement des fantômes, zombies et autres morts-vivants. Les allusions aux goules n'y sont pas rares.

Dans la deuxième partie, Prinn parle de ses voyages au Proche Orient et de ses rencontres avec les "djinns". Dans un de ces chapitres, nommé "les Rites Sarrasins", il se penche sur l'invocation et le contrôle de ces êtres venus d'ailleurs. Il y consigne de nombreuses formules, chants et incantations capables d'attirer l'attention de ces monstres.

La mise en page de ce chapitre est un bon exemple du sens de l'humour sadique de l'auteur. Ainsi, certains sorts permettant de contrôler les êtres appelés du fin fond de l'Univers sont écris dans d'autres sections du livre. Certains sont codés, d'autres découpés et éparpillés à travers l'ouvrage. Pour cette raison plus d'un imprudent n'a pas survécu à ses premières tentatives.

On y retrouve aussi un chapitre important sur les relations existant entre le Panthéon égyptien et le mythe lovecraftien. On comprend l'importance malsaine de Nyarlathotep sur cette culture et devine la portée de son influence.

Une partie du dernier chapitre traite d'une drogue temporelle bizarre qui altère la perception du temps de celui qui la boit. La même section contient aussi les instructions pour créer le Pentacle Pnakotique.


On dit aussi que Les Mystères du Ver contient de nombreux autres sortilèges. Un rituel capable d'appeler un Rejeton de Shub-Niggurath, une formule conjurant l'esprit d'un défunt des ruines de son corps ou encore les instructions permettant de reproduire un certain symbole sensé être un outil important lorsque vient le moment de chasser les entités du mythe.





Dernière édition par Goetys le Jeu 18 Aoû - 2:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://goetium.com
Goetys
Admin
avatar

Messages : 1725
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 42
Localisation : Québec la maudite.

Votre perso en bref.
Race: Capteur d'Esprit
Niveau: 70+
Surnom: Prince Jaune de Kadath

MessageSujet: Re: De Vermis Mysteriis   Jeu 18 Aoû - 2:01





Le "De Vermis Mystreriis" fut d'abord publié en 1542 par Eucharius Cervicornnus à Bruxelles, aux presses de Cologne. Cet ouvrage rarissime est en latin.

En 1587, une version abrégée et censurée du De Vermis Mystreriis est publiée à Hambourg. Le contenu de cette traduction allemande a beaucoup souffert dans l'exercice.

On considère la traduction anglaise plus fidèle à l'original. Bien que celle-ci soit attribuée au célèbre sorcier Edward Kelly, il est vraisemblable qu'elle soit l'oeuvre d'un érudit anonyme.

Une autre version anglaise existe, traduite par l'italien Charles Leggett. Elle est intitulée "Les Mystères du Ver" L'auteur n'a malheureusement pas saisi certaines subtilités du latin original. Ce texte de moins bonne qualité fut publié en 1821.

Quelque part durant le dix-neuvième siècle, un individu connu uniquement sous le nom de "Clergyman X" fit une nouvelle traduction anglaise des Rites Sarrasins. Le texte hautement censurée fut publiée sous forme de monographie.

Revenir en haut Aller en bas
http://goetium.com
 
De Vermis Mysteriis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de KADATH :: Crypte des Éons. :: Les Mystères de Celaeno :: Les Livres Maudits du Mythe-
Sauter vers: