Goetys écrit maintenant sur gdumas.com !!!
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la route de Cahishard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Goetys
Admin
avatar

Messages : 1725
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 42
Localisation : Québec la maudite.

Votre perso en bref.
Race: Capteur d'Esprit
Niveau: 70+
Surnom: Prince Jaune de Kadath

MessageSujet: la route de Cahishard   Mer 4 Avr - 13:33



La route de Cahishard

____1. La caravane.
Le seuil de mon oubli est un délice noir sur la route de Cahishard.
La caravane paresseuse s’allonge sur ma mémoire brisée par l’opium.
Chameaux rachitiques y traînent la patte en une file lâche et sinueuse,
Portant sur leurs flancs les pavés de sel arrachés aux plateaux perdus.

Mon œil morne lorgne les femmes voilées qui pourtant évitent mon regard,
Moi l’étranger qui n’a avec le petit clan que les liens d’une bourse bien ronde.
Leurs membres lestes jouent d’ombre avec les pans de leurs longues robes venteuses,
Excitant mon âme avachie de cent espoirs aussi vains qu’éphémères.

Nulle nuit et nul jour n’existe dans la plaine perdue de l’Elb, terre des brouillards.
Le crépuscule éternel qui vêt là-bas le ciel n’est qu’un neutre gris et froid.
Les peuples hostiles qui l’habitent naviguent ses dunes hasardeuses
Sans pouvoir s’accrocher aux perles du cosmos à jamais voilées.

La colonne progresse durant des heures, avalant la piste sans retard,
Jusqu’à atteindre à mi-chemin le grand rocher canari nommé Soleil.
Seule colline d’un paysage plat, le mont se dévoile sous la lune gibbeuse,
Déchirant les voiles de brumes ouateuses qui dominent les dunes de l’Elb.

Le peuple au visage voilé s’installe, las, au pied du grand roc criard.
Sur de longs pieux on dresse autour de moi des tentes d’écharpes diaphanes,
Des murs suggérés laissant deviner les ébats de danses langoureuses
Lorsque les maîtres dévorent leur dû avant que frappe l’heure du repas.

J’avale le pain du voyage seul devant un feu isolé, à l’écart,
Tandis qu’on mange sous la tente, à l’ombre du roc Soleil, pilier mystérieux ;
Puis, comme tous s’éclipsent, j’explore les contours de sa masse sulfureuse,
Seul, bougie au poing, armé de courage ou de folie vagabonde.






Dernière édition par Goetys le Mer 4 Avr - 13:59, édité 2 fois (Raison : mise en page)
Revenir en haut Aller en bas
http://goetium.com
 
la route de Cahishard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cormac McCarthy, La route
» FORSTER sans Ivory: A Passage to India (La Route des Indes)
» [News] Barres anti-roulis pour une meilleure tenue de route
» [diorama] Garage CITROËN de la route de Colmar
» Jack Kerouac - Sur la route et autres écrits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de KADATH :: Les Jardins du Monolithe. :: Le Théâtre du Roi en Jaune-
Sauter vers: