Goetys écrit maintenant sur gdumas.com !!!
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le manoir de Dark Vlad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Vlad

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2012
Age : 36
Localisation : Mirecourt

Votre perso en bref.
Race: Capteur d'Esprit
Niveau: 26
Surnom: Dark

MessageSujet: Le manoir de Dark Vlad   Mar 15 Mai - 5:02

Né humain, Dark Vlad gardait de nombreux souvenirs de sa vie passée. Lors de sa transformation, celui-ci avait conservé sa mémoire dans un coin de son esprit. Pourtant, il n'était guère nostalgique de sa vie humaine, au contraire..
Celle-ci, bien qu'elle fût agréable et emplie de merveilleux instants de bonheur, lui semblait toutefois bien fade en comparaison de sa non-vie vampirique.

Devenir vampire n'avait pas apporté à Dark Vlad que l'immortalité.

Cela lui avait également permis de découvrir de nombreuses facettes de notre monde qu'il ne percevait pas auparavant, d'acquérir de grandes capacités télépathiques, une acuité visuelle hors pair, et de développer tous ses sens de manière impressionnante.

Mais cela lui avait surtout permis de rencontrer l'Amour.

Certains traits de caractère n'avait pas changé lorsque l'humain était devenu vampire. Bien que jouissant d'un charisme très présent et d'une grande réputation, Dark restait réservé et solitaire. Paradoxalement, il restait également avenant auprès des gens auxquels il s'attachait.
Et de nouvelles rencontres, il en avait faites beaucoup depuis son arrivée dans la Grande Cité. Des rencontres bénéfiques et ses pairs avaient su le cerner et l'accepter tel qu'il était, sans attendre de lui un quelconque retour. en cela, sa non-vie était également fort plaisante.

Après sa transformation, Dark n'avait erré seul que bien peu de temps, la vampirette l'ayant transformé lui ayant donné comme première et ultime directive de rejoindre les contrées de Kadath. Sans chercher à comprendre, sans poser de question ni même réclamer explication, le novice s'était mis en route pour la Cité et avait obéis.

Lorsqu'il fut arrivé aux portes de Kadath la Grande, il comprit.

Ce havre de paix regorgeait de mystères et ce lieu occulte correspondait à ce que Dark vlad avait toujours cherché lors de sa vie humaine. Un endroit paisible, accueillant, dont les habitants étaient loyaux et solidaires, et dans lequel régnait une ambiance mystique... La diversité de ses occupants n'en faisait qu'un lieu plus exceptionnel encore.

Lors de sa renaissance, il avait entendu milles et unes histoires sur ce lieu, sur cette Cité, contées par celle qui fut sa transformatrice.
Bien qu'ayant pris pour des mythes et légendes les dires de la vampirette, Dark aimait s'évader en rêvant à Kadath. Jusqu'au jour où elle l'y envoya. C'était réel. La Grande Cité existait.

Debout devant l'immense portail de kadath la grande, Dark se souvenait... Du plus loin qu'il se rappelait, il avait toujours été trés romantique...et son passage de la vie à la non vie n'y avait rien changé, bien au contraire. Il s'était épris de celle qui l'avait mené jusque là..Sicaa.

Le jeune vampire s'en souvenait parfaitement. comme si c'était hier.

Assis à son bureau, dans sa garçonnière, Sébas, diminutif de son nom de naissance Sébastien, jouait comme souvent à l'ordinateur, lorsque quelqu'un frappa à sa porte. Sebas jeta un coup d'oeil rapide à l'horloge. 3h30.

Qui pouvait bien venir à cette heure-ci? au milieu de la nuit?

On frappa de nouveau à la porte.
Dans un soupir d'éxaspération, sebas se leva et alla ouvrir. Elle était là, devant lui, immobile. Une jeune femme très jolie bien qu'elle fut dégoulinante de pluie et avait les cheveux mouillés. Sébas regarda par la fenêtre. La pluie battante et le vent faisait claquer le volet en bois du salon contre la fenêtre. Il ne s'en était même pas aperçu..Sans doute était -il trop pris dans son activité. Sebas jaugea la femme devant sa porte et se décala pour la laisser entrer. Elle ne bougea pas. L'atmosphère était pesante. Sébas n'aimait guère ce genre de situation. Le jeune homme n'avait aucune idée de qui était cette fille, et son mutisme le mettait mal à l'aise.

Pourquoi n'entrait-elle donc pas?

Elle lui semblait étrange, bien qu'il la trouvait très attirante.

Commençant à s'impatienter, il l'invita donc à entrer :


"- Entre. Je vais te donner une serviette pour te sécher.
Je m'appelle Sebastien, et toi?"


La femme fit enfin un pas dans l'appartement et se présenta :

"-Sicaa. Je me prénomme Sicaa.
Je te suis gré de ton hospitalité
.
"

prénomme....je te suis gré de ton hospitalité.... cette fille parle comme si elle était du siècle dernier! pensa le jeune homme perplexe
Et pis Sicaa...qu'est-ce que c'est que ce nom?
Cette jeune femme était vraiment étrange. Bizarre, c'est ce qui venait de suite à l'esprit du garçon. Bien que méfiant, Sebas ne pouvait se résoudre à la laisser repartir sous la pluie et lui fermer sa porte. Et puis maintenant qu'il l'avait invité à entrer, il ne pouvait plus lui demander de partir. C'eut été incorrect. C'est donc avec de nombreux doutes et une grande curiosité, que Sebas alla chercher une serviette à la demoiselle pour qu'elle se sèche, et lui tendit des vêtements secs. Avenant comme à son habitude, il lui prépara un chocolat chaud pendant que celle-ci se changeait. A son retour, une fois tous deux installés sur le canapé-lit du salon, il ne put s'empêcher de la questionner.

Qui était-elle? D'où sortait-elle?Et surtout pourquoi avait-elle toqué chez lui alors qu'ils ne se connaissaient même pas?

Toutes les questions que se posaient le jeune homme furent expliquées. Sicaa était en voyage dans la région pour des affaires d'ordre personnel et lorsque la pluie commença à tomber, elle chercha tout naturellement à s'abriter. Elle avait parcouru des kilomètres sans trouver refuge. Puis ce fut le déluge et levant les yeux au ciel, la jeune femme aperçut de la lumière sous les toits, à travers la petite fenêtre de la garçonnière de Sebas. Cela l'avait décidé à frapper chez cet inconnu pour lui demander asile. Bien que le récit fut rocambolesque et que la façon de s'exprimer de la fille étonnait grandement Sebas, il buvait chacune de ses paroles.

Soudain, ils se retrouva à lui raconter sa vie, ses déboires et ses moments plus glorieux...Il se confiait à cette parfaite inconnue, sans vraiment connaitre la raison qui l'y poussait. Elle était réceptive et semblait s’intéresser à lui, à ce qu'il lui racontait. Sebas traversait actuellement une période difficile et cela lui faisait le plus grand bien d'en parler. Touchée par les propos du jeune homme, Sicaa lui proposa de l'aider avant de se raviser. Mais c'était trop tard. La dernière phrase de la mystérieuse femme n'avait pas manqué d'interpeller Sebas.


Elle pouvait rendre son existence plus simple et plus facile bien que cela nécessitait quelques concessions...

Cette phrase et la conviction avec laquelle elle fut lancée titillèrent la curiosité et l'intérêt du jeune homme.

Sicaa décida alors de partir " pour le bien de ce garçon si accueillant" mais Sebas la pria de rester. Après s'être assurée que rien ne retenait le jeune homme à sa vie humaine et qu'il n'avait aucune famille, aucune racine, et après avoir posé toutes une séries de question qui semblait être à Sebas une véritable inquisition de sa vie privée et surtout de curieuses interrogations, il vit l'inimaginable.

La ravissante jeune femme se transforma en vampire.

Malgré cela, elle restait toute aussi ravissante et belle, cette vision d'elle ne le choquait pas. Bien qu'elle aurait sans doute dû.

Sebas, qui avait toujours été très attiré par les sciences occultes resta bouche bée. Jamais il n'aurait pu croire que les vampires existaient bel et bien. Soudain, tout lui paru plus clair. Cette façon presque ancestrale de s'exprimer comme si Sicaa sortait du siècle précédent, son attente interminable avant de pénétrer dans son logement qu'elle ne s'accorda à faire qu'après qu'il l'ait invitée...Ce qu'on racontait sur ces créatures mystiques était donc vrai. Il n'en croyait pas ses yeux! Cependant, il restait serein et accordait une grande confiance à cette inconnue avec qui il avait ressenti une complicité immédiate.
Sicaa lui demanda s'il était certain de vouloir changer de vie, ou plutôt de non vie, d'abandonner les biens matériels de cette existence humaine, d'intégrer sa race. Cela prit un long moment de réflexion à Sebas durant lequel il pesa longuement le pour et le contre, posé et réfléchit comme à son habitude. Durant sa méditation, l'homme ne pouvait cependant détacher son regard de celui de la jeune femme. Il y avait quelque chose de pénétrant dans son regard, et quelque chose d'irrésistiblement attirant, mais Sebas n'aurait pu dire quoi. Et c'est sûr de lui qu'il accepta, bien que l'appréhension sur ce qui allait suivre le gagnait. Sicaa était douce et attentionnée, et elle le fit allongé, le prévenant que la transformation ne serait normalement pas douloureuse.

Normalement...

Ce terme inquiéta le garçon. Pourtant, il s’exécuta et c'est sans prononcer un mot qu'il prit la main de la Sicaa. Elle garda sa paume contre la sienne pendant qu'elle s'approchait délicatement du cou de Sebas.

Et ce fut l'instant T.

Elle planta vigoureusement ses canines dans la peau tendre du cou de Sebas et mordit la chair, enfonçant ses longues dents dans son artère.
Sebas perdit connaissance.

Le voyage fut long, il sembla à Sebas une éternité. Inconscient, il lui semblait pourtant que son être ressentait les changements. La vive douleur qui s'empara de lui au moment où elle le transforma fit rapidement place à un état de délire durant lequel il lui semblait entendre la voix de cette jeune femme fraîchement rencontrée.
lorsqu'il se réveilla au petit matin, il était le même. Enfin, ce qu'il crut. Comme si tout cela n'était qu'un rêve. Un rêve d'un réalisme impressionnant. Un bruit se fit entendre dans la cuisine. Un bruit de vaisselle. Sur ses gardes, il pencha doucement a tête pour inspecter les environs et balaya la pièce du regard. Lorsqu'il redressa la tête, un cri de stupéfaction lui échappa. Elle était là. En face de lui, une tasse de café brûlant à la main, tendue vers lui. Sebas la prit en tremblant. Il n'avait pas rêvé. Il reprit vite ses esprit et demanda à Sicaa de lui confirmer ce qu'il venait de se passer. Maintenant il en était convaincu, tout cela était bien réel. Elle s'assit à ses côtés et lui sourit. Puis elle lui dit :


"- Tu es un vampire maintenant, et ce qui s'est passé la semaine dernière nous lie pour l'éternité"

La semaine dernière? Mais non... Il ne l'avait rencontré qu'hier soir... Comment avait-il pu se passer une semaine entière? Comment avait-il pu rester inconscient si longtemps? Il n'avait même pas faim! Enfin...

A ce moment précis, comme si Sicaa avait pu lire dans ses pensées, elle se mordit l’intérieur du poignet et le tendit à Dark. Après s'être nourri du sang de celle qui lui avait offert la non-vie, il lui semblait lui aussi pouvoir lire dans ces pensées..

Mais qui était ce Dark Vlad à qui elle pensait sans cesse?

Avant même qu'il ne put le lui demander, Sicaa lui répondit :

"- C'est toi. Tu ne peux pas garder ton nom humain, tu ne l'est plus désormais. Tu es un vampire Capteur d'esprit, comme moi. En tant que celle t'ayant donné la non-vie, je te donne le nom de Dark Vlad. J'aime bien ce nom,il te va bien. Je t’emmènerai avec moi à l'Yggdrasil où mon transformateur m'emmena lui-même lors de ma renaissance, afin que tu hérites de la connaissance à Juggenheim et passes l'épreuve ultime. Je t'apprendrai à utiliser tes dons télépathiques. Je ne suis pas une vampire sans scrupules assoiffée du sang des innocents, et j'espère que tu ne le deviendras pas non plus."

Sebas n' était plus, mais Dark Vlad venait de renaître. Bien que ne voulant pas poser trop de question sur l'Yggdrasil, dont tout se qu'il savait se limitait aux mythes qu'il avait pu en lire, Dark ne se sentit pas rassuré par cette histoire d'épreuve ultime..

Les mois qui suivirent, Sicaa entreprit l'apprentissage vampirique de Dark, qui s'évertuait à ne pas décevoir la vampirette. Bien que charmante, douce et totalement à l'image idyllique que Dark Vlad s'en faisait, il avait vite comprit qu'il n'était pas dans son intérêt de s'attirer ses foudres et de la mettre en colère. Ils partirent sur la route et effectuèrent un long péricle jusque l'Yggdrasil, où Dark rencontra Mimir, un géant fort sympathique, et quelques divinités qui lui donnèrent des pouvoirs supplémentaires comme d'autres qui ne lui voulaient que peu de bien. Il passa la fameuse épreuve ultime, au royaume des morts, durant laquelle il ne survécu que grâce au lien fort tissé avec Sicaa et à leurs discussions télépathiques à travers lesquelles elle le soutenait et l'aidait...
Mais cette histoire faisait partie pour Dark d'autres souvenirs et à ce moment précis, ce n'était pas ceux qu'il avait en tête sur sa douce. Devant les portes de la Grande cité, il pensait essentiellement à leur rencontre, sa renaissance et le début de leur Amour.


Sur le chemin qui l'avait mené là, Dark avait parcouru une grande partie de celui-ci avec Sicaa. Déjà fort attiré lorsqu'il était humain, maintenant qu'il était vampire cela le tenailler davantage. La belle était dans toutes ses pensées, et le fait qu'elle puisse avoir un accès illimité aux dites pensées mettait Dark en posture délicate. Elle savait donc sans aucun doute possible les sentiments que Dark ressentait à son encontre. Tout au long de leur épopée, leur complicité ne fit que grandir et s'accroître, tout comme leurs sentiments. Ils se firent plus d'une confidences et lorsque vint le moment fatidique de la séparation, ils leur semblaient à tous deux se connaître par coeur, comme s'ils avaient toujours été faits l'un pour l'autre. Dark ne s'attendait pas à ce que leur route se séparent et cela le désola profondément, mais les mots qu'elle lui susurra à l'oreille le rassura et au fond de lui, il savait qu'elle serait bientôt à nouveau près de lui.

"- J'ai des affaires à régler mais je ne veux pas, je ne peux pas, les accomplir avec toi. Rends toi à Kadath. Kadath la Grande. La cité dont je t'ai tant parlé. Tu y trouveras mes amis et ma famille et je sais qu'ils t'accueilleront. J'y ai une demeure, dans laquelle tu pourras t'installer le temps d'aménager tes quartiers. En tant que vampire, tu te dois d'avoir ta résidence, et la cité est le lieu idéal pour te poser. Je viendrai te voir régulièrement, ne t'inquiète pas. Je suis Kadathienne et il est important que tu deviennes kadathien également. Protège la cité au péril de ta vie. A très bientôt mon Amour."

Après cet Au revoir qui lui brisa le coeur, coeur qui ne battait pourtant plus, Dark Vlad suivi les indications de sa douce pour rejoindre la Grande Cité, la gardant dans chaque recoin de son âme et de son coeur.

Et il y était arrivé..Il était devant ces grandes portes qu'il n'osait franchir seul.

Un vampire princier vint lui ouvrir les portes et le sortir de ses pensées. Il avait reçu une missive de Sicaa le prévenant de l'arrivé de son cher et tendre, et le Prince Jaune l'accueillit encore plus chaleureusement que ne lui avait prédit Sicaa. Dark suivit le Prince qui l'emmena au centre de la Cité, afin qu'il puisse s'installer, et au détour de ses promenades, durant lesquelles il songeait à sa vampirette, Dark rencontra le Comte, puis la trésorière de la Cité, qui eurent à son égard une grande bienveillance. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'un matin,sur la grande place,il croisa même une panthère...panthère cependant peu sauvage qui lui léchouilla amicalement une grande partie du visage..Et ainsi, Dark Vlad s'installa tranquillement dans un manoir qu'il rénova à ses goûts, continua de faire parvenir des messages et notes d'Amour à sa chère vampirette qui était loin de lui et fit connaissance de nombreux habitants de la Cité, surpris parfois même d'y croiser des vacanciers, des Kadathiens qui revenait se ressourcer...Lui même adorait cette cité, et son titre d'Adorateur était très cohérent avec ses sentiments profonds.
Dark vlad continuait ainsi doucement mais sûrement son apprentissage de vampire et dévouait toute sa loyauté à sa cité d'accueil où il commençait à se sentir chez lui. Il avait trouvé refuge dans cette belle cité de Kadath et sans hésitation aucune, il le savait au fond de lui, il y finirait sa non-vie.
Revenir en haut Aller en bas
Nami

avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 31
Localisation : France - 77

Votre perso en bref.
Race: Capteur d'Esprit
Niveau: 50
Surnom: Kadath à Coeur

MessageSujet: Re: Le manoir de Dark Vlad   Mar 15 Mai - 6:56

Que voilà un récit qui nous permet de mieux comprendre votre cheminement jusqu'à nous. Vous avez parcouru un long chemin avant de nous rejoindre.

*Nami sourit en coin puis hoche la tête, visiblement satisfaite de ce récit*
Revenir en haut Aller en bas
Goetys
Admin
avatar

Messages : 1725
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 42
Localisation : Québec la maudite.

Votre perso en bref.
Race: Capteur d'Esprit
Niveau: 70+
Surnom: Prince Jaune de Kadath

MessageSujet: Re: Le manoir de Dark Vlad   Mar 15 Mai - 8:13




Je suis aux anges, mon ami. Quel récit!

Notre Sicaa a fort bien choisi sa progéniture! Saches que c'est une joie et un honneur de t'avoir avec nous en Kadath. La Cité des Songes Divins n'en est que plus riche, crois-moi. Ne t'inquiète pas de ton niveau ou de ton âge, c'est ton implication parmi nous et la finesse de ton esprit qui te donnent ici ta force et ton renom.

Encore bravo pour cette excellente présentation. Very Happy





Revenir en haut Aller en bas
http://goetium.com
Sicaa

avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 35

Votre perso en bref.
Race: Capteur d'Esprit
Niveau: 31
Surnom: Sicaa

MessageSujet: Re: Le manoir de Dark Vlad   Mer 16 Mai - 1:38

Quelle belle transformation^^

Je suis vraiment heureuse d'avoir guidé tes pas vers Kadath et de t'y savoir à ton aise.. Et merci à mes amis Kadathiens pour votre accueil chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le manoir de Dark Vlad   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le manoir de Dark Vlad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The dark knight
» Fear Itself : Dark Memories
» THE DARK KNIGHT - HARVEY DENT/DOUBLE FACE (MMS81)
» The Dark Hour
» [ VIDEO ] Notre Chevalier de GROLAND et le DARK DOG 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de KADATH :: Les Jardins du Monolithe. :: Nos membres :: Membres actifs-
Sauter vers: