Goetys écrit maintenant sur gdumas.com !!!
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le jugement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Goetys
Admin
avatar

Messages : 1725
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 42
Localisation : Québec la maudite.

Votre perso en bref.
Race: Capteur d'Esprit
Niveau: 70+
Surnom: Prince Jaune de Kadath

MessageSujet: Le jugement.   Dim 23 Déc - 22:51



Le jugement.

Yule à nouveau. Toujours Yule.

Le ciel ne s’est pas encore totalement défait de ses atours dorés; son long manteau tient encore plus de l’azur que du marine. Le gardien du Bifröst est déjà en marche, guettant dans son ombre le Grand Loup qui ne viendra pas. Il arpente les nuages grisonnants, longeant la rive céleste semée d’étoiles timides. Sa courre est un blizzard galopant, une marée de tourmente progressant le long du fleuve. La ville est déjà blottie sous ses toits, tremblante bien qu'insouciante, vierge du savoir que je possède malgré moi. Dieux mineurs oubliés de la plupart des hommes, ces vassaux reviennent ce soir sur Terre pour visiter les fils de leurs petits-enfants.

Les fenêtres sont scellées contre le froid mais les rideaux sont grands ouverts. Les cristaux de glace fouettent déjà le verre. Éclaireurs et hérauts hargneux de cette Chasse Sauvage, ils en annoncent clairement les intentions. Cette nuit les dieux sont en colère et c’est la cendre du destin qu’ils viennent nous distribuer. La cité d'Ásgard s’est vidée de ses guerriers, de ses braves et ses bravos. Ils se sont faits créatures d’horreur pour tester notre valeur. Ils se sont faits cauchemars, tortionnaires experts aux nobles intentions.

Résolu, je ferme les yeux et souffle la bougie qui trône au centre de mon petit autel. Je considère laisser brûler l’encens mais y renonce. Inutile de prier davantage; je saurai bien assez tôt si mes offrandes furent acceptées.

L’unique pièce de l’appartement est emplie de fumée si dense que je dois me fier à mon instinct pour me guider jusqu’à la porte. Mes yeux sont devenus inutiles, larmoyants. Au passage, j’attrape sur le lit un chandail de laine que je passe par-dessus mon t-shirt. Porter une couche de plus sous mon manteau ne me fera pas de tors, en particulier ce soir.


Revenir en haut Aller en bas
http://goetium.com
Goetys
Admin
avatar

Messages : 1725
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 42
Localisation : Québec la maudite.

Votre perso en bref.
Race: Capteur d'Esprit
Niveau: 70+
Surnom: Prince Jaune de Kadath

MessageSujet: Re: Le jugement.   Jeu 27 Déc - 21:52



Dehors, l’air froid est une gifle qui n’éveille en moi aucun bon sens. Je resserre mon long manteau autour de moi, campe les épaules contre le vent, puis m’enfonce sans égard pour ma sécurité entre les congères et les trottoirs glacés. Les éclaireurs de la Chasse, à cheval sur les bourrasques, picorent déjà mon visage sans montrer de clémence.

Je cours presque, rythmant mon pas sur divers mantras à la cadence bondissante. Je sais mon temps compté. Malgré mes sortilèges, mes offrandes et mes prières, je sais que mes chances de réussite sont pratiquement inexistantes. La fenêtre que je cherche à exploiter n’est pas bien grande. J’ai travaillé aux mots de puissance jusqu’au dernier moment, retardant mon départ jusqu’aux limites du raisonnable.

Le maître de la cohorte indomptée est un être ancien et sage mais, à la tête de ses troupes, le gardien du Bifröst ne peut montrer la moindre hésitation. J’essaie d’ignorer la voix en moi qui cherche à miner mes efforts, la même qui répète sans cesse que si par miracle j’atteint la Terrasse dans les temps, le projet que j’ai fait mien tient plus de l’acharnement que du bon sens. Le maître de la Chasse Sauvage entendra-t-il seulement mon appel? Daignera-t-il y répondre malgré la présence de son avant-garde de terreur?

Les phares d’une fourgonnette virant subitement au coin de la rue ramènent un moment mes sens ensorcelés à des périls plus immédiats que la colère d’être fantastiques n’étant pas sensés exister. Le véhicule me croise sans ralentir, ses vitres embuées et mal dégivrées transformant son chauffeur en spectre d’un autre monde. Les trottoirs sont vierges; aucun piéton n’a ouvert de sentier sur ces fin tapis de neige. Je suis ce soir l’explorateur de mondes inviolés, le découvreur, l’instigateur.

Les pentes acérées qui découpent mon chemin cherchent à tamiser mon ardeur. Mes lourdes bottes doublent vite de poids. Les hauteurs pour lesquelles mes ancêtres choisirent de s’établir en ces lieux offrent des paysages à couper le souffle mais arpenter les rues à-pic de la vieille ville me prive maintenant du mien. Les chants sacrés que je récite sans voix depuis mon départ jouent à présent sur un tempo presque rampant.

Tout en haut du cap, veillant sur le fleuve, je retrouve la vieille ville livrée à la tourmente. J’ai pris du retard. La tempête est presque là. Je crains un bref instant l’échec imminent de mes efforts. Le long des rues, la ouate volante voile déjà la vue. À une quinzaine de pas, on ne distingue des chemins abandonnés qu’une guirlande de lumières fantomatiques. Réverbères et décorations de Noël aux couleurs miroitantes sont autant de feu follets dressés contre les forces du destin. Voir ces étincelles briller contre les éclaireurs de la Chasse Sauvage malgré la futilité risible de leur contribution me redonne courage.

Je presse le pas, trouvant en moi des réserves de force renouvelées.

Je passe entre les façades à l’architecture archaïque et débouche enfin sur le vaste espace dégagé du long belvédère que l’on nomme Terrasse Dufferin. La large promenade longe le cap sur plus de six cent mètres, surplombant le fleuve à peine visible en ce moment. Distribués tout au long de sa balustrade de fer forgé, de petits kiosques déserts semblent disparaître vers des dimensions et des mondes polaires.

Devant moi bouille la masse nuageuse, grise et courroucée. Je vois clairement les dieux masqués d’horreur déborder des cieux, dévalant vers la ville à la suite de celui que certains nomment le Gardien du Valhalla.
Revenir en haut Aller en bas
http://goetium.com
 
Le jugement.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'image du jour :Le Jugement de Cambyse
» Episode 1 - Le jugement
» Antonin Artaud - Pour en finir avec le jugement de Dieu
» Votre jugement sur un dessin animé a t'il changé en grandissant?
» Taylor Bernard - Le jeu du jugement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de KADATH :: Les Jardins du Monolithe. :: Le Théâtre du Roi en Jaune-
Sauter vers: